RDC – Le voyage de Félix Tshisekedi: La Belgique fait une très bonne affaire

La Belgique a fait une très bonne affaire et il va en être ainsi tout au long du séjour du Chef de l’Etat Congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Bruxelles et ses environs connaissent un “boom” économique inattendu ; les hôtels et les restaurants ne désemplissent pas. Dans les taxis, les bus et les métros, les chauffeurs qui sourient aux journées réussies découvrent le nom qui fait leur joie.
Le président Congolais se vend très bien, non seulement parce que la Belgique a été pendant plusieurs années la terre de son exil politique, mais aussi parce que la réussite de son programme de 100 jours et la gratuité de l’enseignement primaire sur toute l’étendue de la RDC ont révélé un leader plus près de son peuple et de ses aspirations. Le label ” Félix Tshisekedi” brille fort et a plein de succès à récolter tout au long du parcours.
Le départ de Kinshasa a fait parler de lui dans les rues de la Capitale, du pays tout entier et sur les réseaux sociaux. Les mécontents, minuscules et perplexes dans leurs revendications se sont fait avaler par une masse énorme des Congolais qui voient en Félix Tshisekedi, la réussite de la diaspora et de tous les combattants de la dictature. Du coup, le petit nom ‘’Fatshi’’ qu’ils scandent ne s’apparente pas au manque de respect mais, plutôt, à la reconnaissance de ce frangin, de ce fils, de ce père, de ce grand-père, de cet ami qu’ils ont côtoyé à Ixelles-Matonge et dans d’autres quartiers de Bruxelles. Ceux qui se sont, par mépris, accrochés à son post-nom ‘’Tshilombo’’ pour ne pas lui reconnaitre son combat lié à la vision du père, découvrent qu’ils prophétisaient sans le savoir sur un homme, marchant sur les traces du père, bien-sûr, mais qui n’est pas couvert par l’ombre de celui-ci.
L’attente était à son summum. La Belgique ne parle que de lui. Le nom ‘’Félix Tshisekedi’’ a fait s’arracher les journaux belges comme du petit pain et pendant cinq jours, ça ne s’arrêtera pas. Toute cette ambiance a contrasté le froid des relations entre la RDC et la Belgique, dû à la position du gouvernement de Joseph Kabila. Martin Fayulu et le groupement politique Lamuka, achevés par le dernier coup de poings ‘’La gratuité de l’enseignement primaire’’ n’ont pas réussi à se faire ressusciter par la diversion des médias qui leur sont proches.
L’arrivée et l’accueil ont concrétisé le succès de la vérité des urnes tant chanté par Lamuka. L’engouement que le nouveau chef de l’Etat Congolais suscite partout où passe, au nez et à la barbe de ses opposants, fait de lui ce chouchou du monde. Une étoile qu’on a vu dans Nelson Mandela et Barack Obama. Le confirment : La diaspora Congolaise de Belgique, celle venue d’ailleurs ; la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Hollande, la Suisse, Le Canada, l’Australie, les Etats-Unis ainsi bien que le Royaume Belge et son gouvernement.

instagram logo
youtube logo